Triathlon de Fresnes 2007

Pages éditions 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012
 
Contacter les webmestres pour toute demande de photos (fichiers numériques fournis gracieusement).

 
Les résultats de l'édition 2007

Nos récompenses ont été vos sourires à l'arrivée, la joie de l'équipe ERASME récompensée par "le prix du Coeur" , les collégiens de Fresnes qui s'en donnent à coeur joie sur le parcours de l' Avenir...

Nous sommes heureux d'avoir pu mettre la pratique du Triathlon à la portée de tous !

Le Billet du Président :

Le 15ème Triathlon de Fresnes qui s’est déroulé le 13 mai 2007 à la piscine de la Ville et au Parc des Sports a connu un record d’affluence avec 227 participants dont 112 enfants des 3 collèges de la ville.

Le Triathlon à Fresnes, grâce au soutient de la municipalité et de ses professeurs d’EPS, s’est invité dans les collèges Fresnois, le temps d’une récréation sportive !

Ce dimanche matin s’est déroulé en deux épreuves, avec en lever de rideau :

- Une épreuve Super Sprint, ouverte à 120 participants répartis entre 70 licenciés triathlon et 50 non licenciés, en individuel et/ou relais (3 équipiers se partageant les 3 disciplines).
Les distances de 400 m de natation en piscine, 11,5 km de vélo aux abords des pistes de l’aéroport d’Orly, et 3 km dans les parcs de la ville ont ravi et fatigué tout le monde, les commentaires de fin de course en témoignent, ils sont élogieux quant à la qualité et au sérieux de l’organisation assuré par 60 bénévoles.

- Une épreuve Avenir : Relais des Collèges, qui a réuni 96 enfants des catégories Benjamins-Minîmes, ce qui correspond aux classes de 6ème, 5ème et 4ème en relais (X3), et 11 courageux en individuel. Les distances de 150 m en piscine, 4km en vélo dans la ville et 1,2 km de course à pieds dans le Parc des Sports ont sérieusement émoussé l’énergie de ces Triathlètes en herbe !

La remise des récompenses a été honorée par la présence de monsieur Cédric Gosse, Président de la Ligue Ile de France de Triathlon (participant à l’épreuve en tant que compétiteur), de monsieur Jean-Jacques Bridey, Maire de Fresnes, de monsieur Bernard Gateau, président de l’A.A.S. Fresnes et de monsieur Christian Cordier, représentant du Comité Départemental Olympique Sportif (bénévole sur l’épreuve)

Le sociétaire du club d’Autun, Francky VIEVILLE, remporte l’épreuve en 36mn 50 sec, encadré par deux triathlètes du club de Champigny à plus de 3mn.

La matinée se terminait autour d’un Buffet de Clôture offert à tous les bénévoles et compétiteurs dans un bel esprit de convivialité.


Le 13 mai 2007, le Triathlon de Fresnes en était à sa quinzième édition. Afin de mieux desservir les athlètes, nous avons apporté plusieurs changements :

  • Tri-parc pour un parc à vélo mieux sécurisé, plus confortable
  • Cadeaux à l’inscription : sac à dos Kalenji Running, Tee-shirt souvenir du Triathlon
  • Buffet de clôture offert à tous les concurrents et bénévoles,
  • Visuel : 18 Winflags de nos partenaires, arche gonflable aux couleurs de l’Ile de France, aire d’arrivée avec Tapis Rouge, 150m de moquette en protection autour du parc à vélo
  • Format de course : Super Sprint : 400m de natation en piscine (vagues de 25 nageurs, 5 par ligne d’eau) ; 11,5 km de vélo et 3km de course à pied) facilitant l’initiation au Triathlon et permettant à de nombreux non licenciés de découvrir le Triathlon dans d’excellentes conditions avec des distances accessibles à tous.
  • Parcours course à pieds en quasi – intégralité dans les parcs de la ville.

TRIATHLON Super Sprint :

 1er  VIEVILLE Francky (Autun) en 36', 2è et 3è DUVERNAY Thierry et CELESTE Eric (Champigny) en 39'.

TRIATHLON Avenir : (150 m natation, 4 km vélo, 1,2 km course à pied)
 
1er Minime Romain  Eliasse 1ère fille Sabrina Lucas 1er Benjamin Clément Guillot
Le Podium du Relais des Collèges : 1er  Fromond en 0:22:52, 2è  et 3è St Exupéry, 4è Charcot.


Le mot du secrétaire :
Pierre Guillée

Avec notre équipe de 60 bénévoles, nous avons voulu mettre en place un cadre accueillant et efficace pour les athlètes et les spectateurs. Nos partenaires et les différents services de la ville de Fresnes ont également collaborés activement à cette réussite. Nous sommes fiers du travail accompli et de l'expérience encore augmentée par la réalisation de cette 15ème édition.

Nous avons tous ensemble créé l'atmosphère recherchée et il ne nous reste qu'à la bonifier, pour faire en sorte que le triathlon de Fresnes reste un évènement qui s’inscrive pleinement dans les thèmes de la convivialité et de la proximité, que l'on voudra faire année après année en raison de son atmosphère, de la qualité de ses athlètes, de ses spectateurs et de ses bénévoles. Nous vous invitons à consulter les photos de cette édition 2007, pour vous rappeler de bons souvenirs.

Pour 2008, nous voulons favoriser l’accès pour tous au Triathlon, comme cette année avec une équipe de l’hopital Erasme qui aide les personnes handicapées, qui a remporté le prix du cœur. L'origine de cette équipe est Françoise Chériaux qui travaille à l'hôpital d'Antony.



 
Merci encore une fois à vous tous : athlètes, spectateurs, partenaires et bénévoles.
Continuons à démontrer que Tous Ensemble, nous voulons nous dépasser, nous amuser et arriver à mieux nous connaître.

Témoignages :

Un grand bravo et un grand merci ! Une fois de plus c'est un zéro faute pour toute l'équipe d'organisation. Une très bonne équipe sans faille dans aucun des postes si multiples et délicats et une ambiance très conviviale avec ce banquet de fin de course et la remise des récompenses " entre amis". Et tout cela sans surexcitation apparente: chapeau bas. Une épreuve où l'on se sent bien et où l'on revient ! Cordialement de la part de l'ensemble du Club de Champigny Triathlon

Bravo à l'organisation de ce tri qui monte, qui monte ...J'ai apprécié l'effort sur le "visuel", çà fait un peu plus pro.J'aurais bien aimé monté sur le podium du coup,
4ème à 22", arfff @+ Enzo (Voir son récit de course ci-dessous)

Oui super organisation, bonne protection sur les parcours vélo et course à pied et bonne organisation en piscine. Les récompenses sont bien appréciables pour le faible coût d'inscription. Et le buffet, c'est une très bonne idée aussi. Bravo !    triban.

Un petit message pour remercier toute l’équipe qui a fait du super boulot en organisant ce petit triathlon très sympa et surtout convivial. C’était mon premier et cela m’a donné de bonnes idées pour continuer dans cette voie de temps en temps. Merci également à toute l’équipe de bénévoles sans qui, encore une fois, rien n’est possible. Un grand bravo et à l’année prochaine avec plaisir. Stéphane F.

Merci pour votre travail FELICITATIONS ! Christian CORDIER  (C.D.O.S.)

Bravo pour l’organisation et la convivialité pendant la course et le buffet et les podiums. Coup de chapeau pour le sac à dos (super cadeau !) et le T-shirt. Cordialement,  Eric AZIDROU

Sur triathlonsartrouville.fr : Romain Eliasse, vainqueur du Triathlon Avenir 
photos, Cliquez sur : Romain à la gagne( course Jeunes), Eric dans les 30 (course Adultes) et nos arbitres !


Récit de course d'un compétiteur :

Récit de Course de Christophe Noclain (4è au scratch, et non-licencié)
2007-05-14 22:41:24 : WE 12/13 mai : Ekiden Lenglen & Triathlon Super Sprint Fresnes (2/2) Dimanche 13 mai / 10h00 / Parc des Sports - Fresnes (94)

Avant-Course

Une courte nuit plus tard je me retrouve donc en bleu de chauffe pour participer à mon 4ème triathlon. Après avoir fait un découverte et 2 sprints me voilà sur un Super Sprint.
Encore plus court qu'un sprint (750m/20km/5km) le SS est un chouille plus long qu'un découverte. Celui de Fresnes propose un 400m piscine, un 11,5 km vélo sur route et un 3km de course à pied .

Sur le papier cela ne paraît pas très compliqué. En effet le triathlon nous renvoit davantage à des images de résistance et d'endurance. Or comme en course à pied l'éventail des distances s'est étoffé afin, d'une part, de se démocratiser et, d'autre part, de proposer aux "habitués" une compétition permettant de travailler des aspects plus techniques (ie transitions).

Si on veut comparer je dirais qu'un Super Sprint s'apparente à un bon 10km en course à pied. La durée de l'effort est quasi similaire et l'effort lui-même, pratiquement aussi violent ...

Arrivé sur le site vers 08h30 avec une averse qui n'annonce rien de bon pour la partie vélo, je retire mon dossard et repère les lieux .... important de se mettre en mémoire "d'où kon arrive, d'où kon sort".
Force est de constater que les organisateurs ont mis le paquet sur le visuel : des flottants publicitaires, un vrai parc à vélo, une arche d'arrivée digne de ce nom ... rien à voir avec les photos vues l'année précédentes. Du coup je me dis qu'il va y avoir du lourd, des triathlètes confirmés ... ça se confirme d'ailleurs, en tous cas pas mal en ont le look. Des "trucmuche Triathlon" floqués dans le dos, des t-shirts Embrun Finisher, des machines dernier cris ....

Je retrouve ensuite un groupe d'amis, les mêmes ou presque, emmenés 8 mois plus tôt sur le Découverte de St Fargeau. Il est temps alors d'aller chercher nos engins et nous préparer dans le parc à vélo.
J'y suis un des premiers, n'étant pas encore parfaitement à l'aise je préfère prendre mon temps et vérifier 2 ou 3 fois si j'ai bien tout préparé ...

Nous sommes finalement 110 participants (10 NP) qui partiront par vagues de 25 dans ce bassin de 25m. Chaque ligne d'eau comprendra 4 ou 5 nageurs. J'ai la chance de me retrouver, par pur hasard, avec mes 3 amis (les frères Nano, Niko et Baba) dans la même ligne d'eau. Le 5ème, rencontré dans le parc, est un vrai nageur avec des perf' qui me laisse rêveur.
C'est plutôt rassurant puisque il n'y aura pas de "bagarre", pas de coup ... le truc bien flippant généralement qui provoque, à chaque fois, des angoisses et une quasi asphyxie ... en tous cas chez moi ;-))
Après avoir vu les 2 premières vagues j'ai la confirmation qu'il y a des triathlètes de bons niveaux, çà nage très vite ...
Moi, pour qui la natation est le point faible, je suis admiratif devant cette impression de facilité et de vitesse. La technique tout simplement ... primordiale en natation mais tellement difficile à appréhender
Cependant au moment de prendre le départ je suis plutôt rassuré, je sais ce que je peux faire, il faut surtout que je reste dans mon rythme et ne pas chercher à aller trop vite ...

NATATION : 400m

Le départ est donné et je vois d'emblée le gouffre qui me sépare des vrais nageurs : rien qu’à la poussée le gars devant me prends 1 mètre.
Je profite tout de même de son sillage sur le 1er 25, ensuite je reste concentré, je ne vois rien ou presque ... de toute façon c'est difficile dans ces instants. C'est un moment vraiment particulier, à la fois agité et silencieux .. c'est sans doute cela qui peut provoquer des angoisses.
Au bout de 3 A/R je rattrape les 2 premiers frérots, Baba ce sera un peu plus loin ... puis à mon tour, au bout de 325m, je me fais doubler par la torpille de notre ligne. Au 350m j'ai le droit à un coup de planche sur la tête m'annonçant mon dernier 50m.
La sortie du bassin est difficile, les bras en guimauve me font me traîner lamentablement sur le ventre. Un rapide coup d'oeil au chrono : 6'15 .... waouhhhh très bon !! Mon meilleur 400m effectué à l'entrainement était de 6'24 ...
La gars devant est sorti en 5'10 il me semble. Cependant je suis le 3ème à sortir de l'eau sur cette vague, juste derrière une fille de Champigny Triathlon.

Ayant décidé de rouler avec mes runnings je les ai ramenées directement à la sortie de la piscine. En effet 150m, au bas mot, nous sépare du parc à vélo ... j'irais plus vite à les courir Adistar au pied ;-))
Je fonce comme un taré jusqu'à mon vélo en doublant au passage la concurrente sortie devant moi.

VELO : 11,5 km

Portant ma trifonction j'ai juste à enfiler le dossard et le casque, çà doit aller très vite ... mais couac : en passant l'elastique-dossard il me pète dans les mains. Je ne peux m'empêcher de lâcher un gros :" Et Merdeeeeeeeeeuuuuuhhhh". Heureusement une épingle à nourrice est prête à prendre dans mon sac ... je la chope et essaye de "clipser" le plus vite possible. La jugulaire du casque bouclée je peux alors prendre mon Kuota ....

Je peste un peu car les secondes sont précieuses sur un Super Sprint. 10 / 15 seconces de perdues pour une connerie d'élastique c'est énorme ... d'ailleurs je me suis fait redoubler par la concurrente.
Au moment d'être autorisé à monter sur le vélo je me rends compte que le départ est en faux plat montant. Je n'ai pas le braquet adapté (erreur de débutant) et c'est la galère d'autant plus que portant mes runnings j'ai opté pour un "sanglage" de celles-ci sur mes cales. C'est du bricolage à la Enzo et sans même faire de test de ce système au préalable.

Je galère franchement à sangler et puis c'est pas confortable ..... je sens qu'à la moindre relance mes pieds peuvent se faire la malle.
Tant bien que mal j’appuie sur les pédales, j’évite que çà me brûle les cuisses tout de même … au bout d’un kilomètre je me retourne et plus personne. Je dois pas si mal avancer que çà, repère comme un autre puisque je n’ai pas de compteur … j’aurais perdu trop de temps à mettre le Garmin ;-))

Le revêtement n’est pas terrible, beaucoup de nid-de-poule, 2 ou 3 ralentisseurs costauds …. En sortant un peu de la ville, vers Wissous je crois, c’est un long faux-plat avec rafales de vent de face … j’ai l’impression d’être scotché au bitume.
J’appuie un peu plus fort sur les pédales mais mon pied gauche se désangle, tout en continuant à pédaler je réussis toutefois à le remettre facilement …
Il y a pas mal d’intersections mais j’ai la chance d’avoir une moto avec moi qui ouvre la route … je trouve çà confort pour anticiper le prochain virage, car malgré la bonne volonté des bénévoles quand on arrive à donf sur un carrefour ils n’ont pas beaucoup de temps pour nous indiquer la direction.

Au bout de 5 km j’ai en point de mire le nageur sorti en tête de ma vague, je reviens assez vite sur lui mais dans un sursaut d’orgueil, à moins de 100m de lui et au profit d’une partie plus abritée, il en remet une couche.
Au rond-point où nous faisons demi-tour pour reprendre le même chemin, je suis à 20m mais là encore il relance très fort, je mettrais bien 500m pour enfin le doubler, et encore pas très franchement ….
Au retour c’est plus facile, ….. et oui avec le vent dans le dos en légère descente çà dépote. Je dois pas être loin des 45 km/h …..

Recouac !!! lors d’une relance après un 90° à gauche mon pied gauche, toujours le même se refait la malle, et pour de bon cette fois …. je manque de me casser la gueule, j’ai un coup de sang terrible qui me glace …
Cette fois je suis obligé de ralentir fortement pour remettre tout çà … un coup d’œil derrière et je vois que mon gars est à 200m environ.
Je repars de plus belle pour les 3 derniers kilomètres, passablement énervé d’avoir fait un choix aussi naze pour mes pédales ….

L’arrivée au parc se fait sans problème, je désangle facilement, tiens donc ;-))) et réussi à garder de la vitesse tout en sautant du vélo.
J’accroche le vélo, ôte le casque et je file pour la course à pied …..

COURSE A PIED : 3 km

Je pars comme un bourrin, tout en retournant mon N° de dossard … “d’où kon part” je disais au début … et bein oui j’ai regardé « d’où kon partait » pour le vélo mais pas pour la CAP, persuadé j’étais que l’on empruntait le même chemin. Erreur !!!

A peine sortie du parc à vélo que nous prenons un chemin à droite … petite frayeur et un détour de 10m mais pas de réel temps perdu là-dessus ….
Les jambes sont forcément dures mais je sais que çà ne vas pas durer, il va falloir quelques hectomètres pour que çà aille mieux.
Toujours pas de repère kilomètrique, tout juste regardé que je démarrais la cap après 28’30 d’effort.
Et effectivement au plus le temps passe et au plus je retrouve une foulée aérienne et dynamique ….
A mi-course une belle côte de 200m avec un passage à 15% (côte du cimetière à St Maurice) à grimper, elle fait mal celle-la d’autant plus que derrière çà continue sur un faux plat casse-pattes.
Ensuite nous rentrons dans un parc où les organisateurs nous ont fait un joli labyrinthe, et vas-y que je tourne et que je retourne … j’en vois plus la fin de ce parc !!
Enfin sorti je visualise la fin du parcours … çà aide, et en plus c’est roulant
Je termine donc très fort et passe la ligne d’arrivée en 40’21 … dommage qu’il n’y ait pas plus de course à pied, j’étais juste chaud ;-))))


Après-Course

N’ayant pris aucun ravito, même sur le vélo, j’ai la bouche desséchée. Je m’enfile donc une bonne demi bouteille d’eau.

Un gars de Champigny vient discrètement jeter un coup d’œil sur ma montre .. « héé tu crois que j’t’ai pas vu mon loulou ??? » ;-))
Il repart vers son groupe et je devine leur mine réjouie … intrigué je m’en vais en discuter rapidement avec eux …
Eux (2 gars de Champigny) sont sous les 40’. Ils m’annoncent qu’un autre concurrent est arrivé en 37’ !!!

Bref façon dès le départ, vu les bons triathlètes présents, je voulais juste faire de mon mieux … mais mon esprit est ailleurs de toute façon, je râle toujours après ce mauvais choix au niveau vélo.
Prenant du plaisir dans la performance et dans l’effort je suis frustré de mon parcours vélo, l’esprit occupé sans cesse à contrôler mes pieds pour qu’ils ne bougent pas, j’en ai oublié de savourer et de me donner à fond …

Le reste de la troupe arrive : aucun bobo, tout le monde a pris du plaisir … c’est bien là le principal. Nous restons un long moment à ranger nos affaires dans le parc à vélo, en effet après une averse terrible le matin le temps est maintenant radieux …

Un buffet généreux et plutôt bon est offert par l’organisation : c’est vraiment nickel ! Je tiens vraiment à les remercier … 6 mois qu’ils préparent cet événement, et on peut dire qu’il est réussi.

Après le repas c’est l’heure de la remise de récompenses.
Le 1er est en effet un « tueur » : Francky Vieville (un collègue de MisterTri, non ?? ;-)) en 36’50 . Le 2ème et 3ème sont bien les 2 gars de Champigny rencontrés à l’arrivée, respectivement en 39’57 et 39’59 (3 mn d’écart sur si peu c’est énooorme)….

Et là d’un seul coup j’ai un flash …. ‘tain j’suis qu’à 22 secondes, je serais sûrement dans le top 10. Cela me ravie déjà mais quand je vois le classement affiché un peu plus tard, là je suis dégouté : je suis 4ème !!!!
Je devrais être super content mais dans un premier temps, je vais pas raconter des salades, je suis vraiment dégouté ….

Toutes ces secondes perdues sur le vélo, c’est vraiment navrant ….
Et puis 22 sec, çà me rappelle trop le semi de Paris et ces mêmes 22 sec de trop pour une qualif’ aux Frances.

Digéré et tête reposée, j’ai une tout autre vision …
Merde j’suis pas un triathlète, j’suis juste un coureur à pied de bon niveau qui sait nager et pédaler … c’est donc pas si mal, c’est même plutôt très bien j’dirais ….

Scratch : 4ème/110 partants – temps : 40’21

NATATION : 6’15 (T1 : 1’55)
VELO : 19’10 (T2 : 1’10)
CAP : 11’51


Tout savoir sur le triathlon de Fresnes

Triathlon de Fresnes 2007