C à P, Raids, Trails, brêves 2008

Le nightrail  le 30/08/08 forêt de l'Isle Adan  10 ou 20kms
Le Captrail le 28/09/08 sur les 3 forêts  20 ou 50kms
www.action-raid.com

Dimanche 16 novembre : Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt
Hervé perrin

- 21.1km - 3906 classés   
         
Bon déroulement de l'épreuve enchaînée. Oui, je dis bien enchaînée avec 50' d...       
         
Bon déroulement de l'épreuve enchaînée. Oui, je dis bien enchaînée avec 50' de bike pour me rendre sur le départ + un semi avec un objectif de 1h20' réalisé en 1h20'10" + une bonne transition en passant par le stand massage + de nouveau 50' de bike pour le retour à la maison. Et voilà une bonne journée qui ont un peu entamé le bonhomme pour le test de 400m le lendemain à la piscine. Mais autant mes temps de passages étaient réguliers sur le semi, autant ils l'étaient sur le 400 (1'30" à chaque 100m).

 129ème Herve PERRIN    1h20'10"  (33ème VH1 / 1259)
 493ème Gilles ICARD    1h27'47" (179ème VH1 / 1259)
1113ème Eric LE MOING   1h35'15" (517ème SEH / 1531)



02 novembre Marathon de New York City

Juste avant que l'actualité américaine ne devienne que politique, hier dimanche, on pouvait jeter un coup d'oeil sur les states en s'intéressant au mythique Marathon de New York City.
Bravo à Pierre qui a bien tenté et failli réussir à inscrire son nom sur la coupe des moins de 3H.

1482   place 1379     Place d’age 310        8860   PIERRE        CORNET      44M    FRA   3:07:21




Dimanche 26 octobre Les Foulées du Pineau - Burie (17) - 10 km - 80 participants

5ème (2ème V1) Hervé Perrin 0:36:34 (16.41 km/h)

Je confirme que les organisateurs de course sur route ont reçu pour consigne de la FFA de ne plus accepter d'inscrire que des licenciés FFA ou des personnes ayant un certificat médical les autorisant à courir. La FFA ne ferait que suivre les directives ministérielles.



Dimanche 19 octobre 

Le 17km89 de Crosne (91) - 449 classés
60ème (2ème V3) Jean-Yves Gautier 1:14:37 (14.39 km/h)

Reims à toutes jambes (21) - Marathon - 42.195 km -
Parmi les 1151 participants, nos deux plus gros consommateurs de kilomètres d'effort :
159 ème (58ème V1) Gilles Icard 3:13:26 (13.09 km/h)
506 ème (76ème V2) Stéphane Thery 3:44:08 (11.30 km/h)

Aie Aie Aie, je suppose que le "Sïmon « avec le ¨ sur le i (ca c'est pour Iron) se serait bien passé de cette publicité. J'espere simplement que le lolo n'est pas au courant .
Bon on mettra ca sur le compte d'un Embrun dans les pattes ! Cela dit à ce rythme, il faudra peut-être renommer la coupe en celle des moins de 3h .....15
A+           Paqman (ex triathlète en stage de reconstruction chez les athlètes)

 

La ronde pédestre de Vélizy(78) 10 km - 635 classés
182éme (66ème V1) Pierre Cornet 40:00  (15 km/h - 39:46 à mon chrono)

Semi de Cologne : 1 h 37, 51ème féminine Emmanuelle Stevenin


Dimanche 12 octobre La corrida de Villejuif (94)
- 10 km
58ème (4ème V2) Gilles Olivier 0:39:49 (15.07 km/h)

Serge Alibert en octobre

Course     Date    Distance      temps
Chilly Mazarin          28/09/2008    10              0h49'18"
Course verte a Nandy          05/10/2008    25,5             2h35'24"
Trail de Chelles (nuit)          11/10/2008    12           1h12'18"
Trail de Chelles     12/10/2008    32   3h45'00"
Crosne           19/10/2008    17,89           1h32'


Marathon des Yvelines : 152 / 480 (20ème V2) Gilles Olivier

Bonjour à tous, Je reprends aujourd'hui le boulot
Ce n'est pas une bonne année pour les Gilles ...Pour mon troisième marathon, je signe mon troisième temps : 3h34'54 Et moi qui croyait qu'on se bonifiait avec l'âge !On va mettre cette perf ou plutôt contre-perf sur le dos des 2 semaines de préparation. Il est vrai que je perdais 1 km/h tous les 5 km à partir du 25ème pour finir à moins de 10km/h. A bientôt. 

bonjour   110kms de vtt  1500m de denivelé   pour 6h 05 dans de la boue . Pas de pluie  pas de casse sur le velo champion Olympique ,des ravitos superbes et à la fin un vrais repas chaud .Mais pas de classement .Pour des photos + vidéo
voir dans la semaine sur leur site       100km d'amiens
a+ philippe Barraud




Juillet 2008 - S'y mettre sérieusement
Stéphane Théry

Après cette extraordinaire récupération à la kényane j'ai, par sagesse, décidé de récupérer de ma récupération. Pour cela j'ai fait ce week-end un brevet de vélo dans le Forez (226km-4000m de D+) qui, cette fois, m'a réellement achevé car non seulement l'épreuve était  dure mais les conditions climatiques quasi hivernales (brouillard en haut de certains cols....) ont encore augmenté la difficulté. Bref la galère pendant 10h.
Du coup je me pose beaucoup de questions sur mes méthodes de récupération et encore plus sur mes récupérations de récupération.
Je crois que le mieux c'est d'arrêter de récupérer pour reprendre l'entraînement, ouais c'est ça, reprendre l'entraînement à donf pour Embrun au lieu de toujours récupérer. C'est le bon plan, sur ! Stéphane qui a décidé de s'y mettre sérieusement

Les kenyans sont de bons, trés bon coureurs
Stéphane Théry

Les kenyans sont de bons, trés bon coureurs ça tout le monde le sait.
On connait beaucoup moins,  par contre, leur façon de récupérer. Elle est simple, quand ils font du seuil ils font un km en 3' puis  ils récupèrent avec  un km en 3'15''....
Fort de concept d'entrainement j'ai décidé, pour récupèrer du Nice, de faire un 100 km (à pieds précise-je) et par n'importe quel 100 bornes  puisque c'était celui du Morvan considéré comme le plus dur de France.
Départ  samedi matin à 3h... un peu dur mais la route est  l'occasion de belles sensations: couleurs du lever du jour, éclairage d'églises ou de chateaux magnifiants les ouvrages bref émotions style "impression de soleil couchant" même si, dans le cas présent, il se levait.
J'arrive donc à Chateau-Chinon pleins de ces images en téte. Là, vrai bonheur, dossard, préparation, départ tout cela fait en 1 heure maxi, quelle différence avec le triathlon qui, du e point de vu préparation, est trés pénible.
Le parcours constitué de 4 boucles n'est en fait que  deux grandes montées et, bien sur, deux grandes descentes. Il n'y a pour ainsi dire pas de plat.
Il y a quelque 500m de D+ par boucle  soit 2000m en tout.
Dés la 1re boucle on comprend sa réputation mais la beauté de la campagne morvandelle, la gentillesse des bénévoles, les chants des oiseaux et le clapotis des ruisseaux vont transformer ma course en grande "promenade", de plus j'suis en récup alors no stress !
Bien sur la 3me boucle fut dure mais rien a voir avec une souffrance masochiste, bien au contraire, j'ai gardé une trés bonne lucidité tout le long et ais pleinement profité de ces merveilleuse ambiance et de ce décors buccolique à souhait.
Cerise sur le gateau je finis 35/105 en 12h46 ce qui était bien au dessus de mes objectifs. Certes il y a aujourd'hui quelques douleurs mais ce n'est pas cher payé par rapport aux plaisirs et aux sensations récoltés.  Voila mon livre de souvenir qui s'enrichit de bien belle façon !
Stéph en récup.

Mai 2008 - Que de la course à pied, 3=2 !
Stéphane Théry

Depuis que je suis inscrit à un excellent club de vélo et à un non moins sympathique club de triathlon je ne fais....que de la course à pied.
Pour mémoire début Février trail de Paris (80km, 1200 D+), 06 Avril marathon de Paris et le 27 du même mois trail de Cheptainville (54km, 1000D+) et là cela c'est gaté. Je suis parti à cette course  patraque ("petit" rhume suite à 2 sorties en vélo un peu appuyée) et, évidemment, j'étais vraiment malade à l'arrivée !   Du coup j'ai, à regret, annulé le tri de St Laurent le 04 Mai  (ce jour là j'ai même pas pu me lever) et j'ai commencé à regarder le date du 10 Mai avec angoisse car là été un de mes objectifs.

Ce samedi donc avait lieu  l'ultra trail de la Drôme: 100 km, 4800m D+, départ à la frontale à 4h30, maxi  de 24h et barrières horaires, surtout au début, sévères ayant pour but d'éviter trop de coureur la nuit dans des passages délicats. Bref un truc d'homme qui fait déja peur quand on est en forme alors y aller malade .......
Je parts le jeudi avec Franck et sa présence en générale plutôt inutile me donne malgré tout un coup de tonus. Je glande tout le vendredi et le samedi à 4h je suis au départ avec, même si je n'ose y croire, de bonnes sensations.  

Au final je fait je fais 17h40 ( je pense être grosso merdo 40/90)  avec un réel plaisir, comme au bon vieux temps. Une région avec des paysages magnifiques (Vercors, Ardèche et bien sur Drôme) et une course nature dans la plus pure tradition: dénivellé lourd et agressif parfois, descentes techniques, ravito légers, ambiance de baroudeurs et en plus  grand beau, en un mot magnifique.
Aujourd'hui,certes, je suis un peu cassé mais que de belles images en téte, non vraiment c'était bien.
Maintenant j'suis sérieux je prépare, mais à donf, l'Iron de Nice. Du tri, que du tri, toujours du tri. Pour preuve je fais Luchon-Bayonne (320km, 5000m de D+) début juin. Alors là si je suis pas au top en cap et vélo.
Hein, quoi, y'a un autre truc en triathlon et c'est justement pour cela que l'on dit tri, ah bon? mais c'est quoi cet autre truc ?
Stéphane pour qui 3=2






Samedi 26 avril 2008 : 34ème Rando Cyclo Mennecy – Montargis – Mennecy ( 200 km ) et Dimanche 11 mai : Tour Cyclotouriste de l’Essonne ( 163 km )
Gilles Gaubert

Pour une préparation Niçoise, pour la découverte de parcours sympathiques et tout simplement pour le plaisir de rouler ensemble, Michel Quisefit et moi avons participé à la Rando Cyclo Mennecy – Montargis – Mennecy, longue de 200 km puis au Tour cyclo cyclotouriste de l’Essonne, plus court (163 km) mais plus accidenté.

Le beau temps était les deux fois de la partie même si nous avons eu un peu froid lorsque le thermomètre est descendu à 3°C en début de matinée le 26 avril, et un peu chaud en début d’après  midi le 11 mai avec presque 30°C.

Voici quelque photos de ces deux excellentes journées, terminées comme il se doit autour d'une pizza puis d'un barbecue (Eh oui, on travaille aussi la diététique).

Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy Mennecy – Montargis – Mennecy
Mennecy – Montargis – Mennecy Tour Cyclotouriste de l’Essonne Tour Cyclotouriste de l’Essonne Tour Cyclotouriste de l’Essonne Tour Cyclotouriste de l’Essonne Tour Cyclotouriste de l’Essonne Tour Cyclotouriste de l’Essonne

Cliquez sur les photos pour les agrandir








































































































































































Michel a le Look...
   

Avril 2008
Hi les Zouzous,
Saïmone soigne son book. Encore une apparition dans la presse nationale, dans le numéro d'Avril de Run in Live Vo2 sur un reportage sur le semi de Paris.
Mais qui vois-je à ses côtés !?! On a retrouvé Aïrone !!!!! Il court toujours. Son T-Shirt n'est pas Skinfit mais je reconnais bien le shorty de Fresnes Triathlon.
Rv (coucou Lolo)

Notre Doyen est motivé
Salut les copains j ai participé à la <<77>> 145kms.3 crevaisons, un incident mécanique ,vent pluie, neige et bien sûr j ai roulé seul 100kms seul avec la voiture derrière qui toutes le 10mn me demandait si je ne voulais pas abandonner.Non ,je suis allé jusqu' au bout avec les applaudissements des derniers bénévoles,pas de ceux qui avaient abandonné et me suivaient.Je suis tout de même classé 813ème.amicalement, Michel Quisefit

Dimanche 6 avril - Trail de la Vallée de Chevreuse - 17 km

Pendant que les caméras étaient braquées sur le marathon de Paris, elles ont loupé l'événement du week end. Malgré la séance natation, un excellent ravitaillement pancakes offert par notre Canadien et une sortie vélo effectués la veille, nos V2 ont marqué le trail de la vallée de Chevreuse en montant sur le podium. Gérald s'est offert le luxe de décrocher la 1ère place ! Félicitations les gars.
52ème et 1er V2 Gérald MENDES en 01:47:33
62ème et 3ème V2 Jean-Yves GAUTIER en 01:49:58

Eh oui !  Le marathon de Paris sera toujours le plus beau du monde, les absents ont eu grandement tord.
Tout d'abord un grand merci à Lolo, Jean-Marc et Fred tous du Narval pour vos messages d'encouragement, super sympa les mecs.......
Pour les autres, les amis, les vrais, quelques commentaires sur Paris:
    - temps idéal (pas de pluie, vent, neige etc..) je crois que certains cyclistes n'ont pas eu cette chance  (cf Michel à la 77 et Franck)
    - bonnes sensations et vrai plaisir de courir comme ça faisait  bien longtemps   
    - un chrono en accord avec les objectifs: 3h29',  5845/29000 soit en VH2  689/4030
Au final que du bonheur  
Prochain jeu: un trail de 52km dans le 91 fin avril
Stéphane Gump         

Dimanche 30 mars - Semi Marathon du Val de Marne - 21.1 km

A Nogent sur Marne, j'ai cherché et trouvé des terrains moins gadoueux qu'à Bures. C'était une sortie de préparation IM. Je ne cherchais pas de chrono. Aussi, j'ai fait l'aller retour (2x15km) en vélo. Là-bas, je n'étais pas seul. Gilles O. et d'autres gars de l'athlé ont battu le bitume.
90ème 1h24'00 Herve PERRIN
206ème 1h30'38 Gilles OLIVIER
276ème 1h34'03 Jean BATAILLE
651ème 1h51'57 Albert BANSSE 
699ème 1h55'54 Regis POULAIN 


2 mars 2008 - Semi marathon de Paris
Pos. Gén. Pos. Cat.  Cat.    Nom     Prénom    Temps réel
526       32         VH2     MENDES  Gérald    01h 25' 24"
5727      179        SF      ALARY   Laétitia  01h 46' 35"
13286     2821       VH1     ICARD   Gilles    02h 11' 58"
Thierry ORMIERE a couru en 1h38

Semi marathon de St Eutrope (16)
Pos. Gén. Pos. Cat.  Cat.    Nom     Prénom    Temps officiel
8         4          VH1     PERRIN  Hervé     01h 22' 55"


17 fevrier 2008 : Marathon de TOKYO, Eric DELAGE
Hi amis coureurs,
Encore une belle perf' d'Eric ce week end à Tokyo en 2h42.
Bravo Eric, je ne suis pas encore prêt de te rattraper !
Ces temps de passage Ci-contre
Rv
Putain, la dernière fois que je l’ai croisé, il trainait tellement la patte sur la piste qu’il en avait tracé un couloir supplémentaire. Il n’était même pas à une allure de 4 au 1000 sur des répets de 300m et nous a pourri la séance les points de côté qu’on a chopé en se tordant de rire???? Quel simulateur !!!!!!!!!!!!!
A moins que le marathon de Tokyo ne soit simplement particulièrement rapide (quand on a un équivalent de tgv à sustentation magnétique, on se dit que pour les anciennes gloires de la cap …..)
Connaissant le lascar, je vous demande d’accueillir ce résultat avec un minimum de circonspection et d’attendre le CR de course….
Thierry W

T'as raison d'avoir des doutes Thierry. Eric ne nous avait pas prévenu qu'il avait choisi un parcours qui descendait (cf. ci contre)
Rv

Ah la fripouille, je l’aurais parié. Du -0,5% de pente sur 8 bornes c’est à peu près du 2min au mille de gagné. Je pense que tu ne me contrediras pas si je te dis qu’on peut objectivement ajouter un petit quart d’heure à son temps final. Il y a bien deux ralentisseurs à la fin du parcours, mais c’est du second ordre. Faites gaffe à la piscine on pourrait croire que la Saïmone attitude est contagieuse (courses internationales si possibles descendantes avec vents dominants favorables).
En tous cas, bien vu RV pour cet éclair de vérité et bonne récup quand même à Ze Man car un marathon reste un bel effort, quelle que soit la vitesse de course.
Ah les potes !!!
Relativisions, cela vient d'un rv qui se fait taper par Marius sur un cross ... alors no comment, et que dire d'Iron qui  court ??? Ah non il  a seulement retrouvé le chemin du clavier. Bon pour le dénivelé, vous mettrez les 2 côtes de la fin l'une sur l'autre et vous verrez que la différence de niveau est vraiment minime, surtout si on y ajoute le fait qu'elles soient particulièrement bien située aux 35 et 40eme km.
De toute façon un CR détaillé va suivre
A+
Paqman super content d'avoir pu conjurer le mauvais sort ... et qui ne connait toujours pas son classement dans cette course 

C’est l’histoire d’un mail 

Nous sommes dans le Shinkanssen entre Nara et Tokyo (au Japon donc), le contrôleur qui salue avant d’entrer et de sortir du wagon (et ce à chacun de ses passages) vient de poinçonner nos billets.

Ah Nara. Nous y sommes arrivés lundi via la ligne JR direction Tokyo central station avec un changement à Akihabara, puis prise du Shinkanssen , un Nozomi,pour Kyoto sur la ligne Tokaido (ligne bleue)….. Tout ça a l’air évident une fois écrit, mais je vous assure qu’au début, pour nous, tous les noms se ressemblaient. Et je ne vous parle pas de retrouver le prix du ticket de métro à payer en regardant le plan pour rechercher le nom de la station où on désire aller alors que rien n’est écrit en anglais. S’ajoute enfin la multiplicité des sociétés de métro, et donc des plans et donc des changements … tout facile quoi.

Premier soir (ah au fait pour les sportifs, vous pouvez sauter au paragraphe suivant … là je ne vais pas parler du marathon !!!) … manger. La technique utilisée sera donc le « montrer sur le plat-exemple de la vitrine ». Ensuite visite des temples de Nara, les jambes souffrent un peu (oui, oui je parle du marathon plus tard), mais tout s’oublie devant la beauté des lieux. Le soir on s’engaillardit, restaurant de  okonomiaki  (ce sont des espèces de crêpes très épaisses … si vous voulez en savoir plus, cf les guides sur le japon … non mais c’est pas mon boulot) , tout à l’air OK sauf que plus de place à table … donc ce sera assis par terre sur les tatamis …. 2j après le marathon, je ne vous raconte pas comment je me suis assis (et surtout comment je me suis relevé …). On a bien regardé comment faisaient les autres et on a copié, c’était très bon.
Le jour suivant , on a testé à l’hôtel le p’tit dej japonais (ah oui l’hôtel qu’est ce qu’il était beau et plein de gens qui vous saluent tout le temps en inclinant le buste), on n’a pas recommencé , le porridge de riz, ou le riz blanc passe encore, mais le poisson et la soupe à 9h00 du mat!!!!

Ah oui , pendant qu’on était à l’hôtel, on a testé toutes les possibilités des WC modernes japonais (ah ça aussi j’en parle plus loin).
Tant qu’on est dans les toilettes, on a aussi testé les publiques, des toilettes à la Turc avec un trou très allongé, la seule hésitation concerne le sens dans lequel se positionner … bien je fais comme chez nous, face à la porte …. mauvais choix …le truc, c’est de se mettre face à l’endroit ou est le papier (et donc dans l’autre sens) , c’est plus facile quand on en a besoin… Lors d’une visite d’un temple en dehors de Nara, beaucoup d’écoliers étaient présents, dont un groupe de 4 qui nous regardaient avec insistance, 15 minutes plus tard, ils nous demandent d’où on vient, puis après un autre ¼ d’heure, ils nous demandent d’être pris en photo avec eux. Finalement, la maîtresse s’est chargée de nous prendre en photo une fois avec tous les garçons et une fois avec toutes les filles … le début de la célébrité.
Dans la gastronomie, on a testé aussi les Tempuras (à vos guides … bande de fainéants). Le plus dur dans l’histoire a été de trouver le restaurant indiqué sur les guides en essayant de reconnaître les kanjis.

Le p’tit dej suivant nous voila retournés à l’« american style », et v’la ty pas que le monsieur nous indique de bien prendre la grande cuillère pour manger nos corn flake . C’est vrai que nous nous sommes trompés le 1er jour obligeant les serveurs à nous ramener des petites cuillères en fin de repas. Depuis la consigne a du être passée « Indiquez bien aux européens comment utiliser la vaisselle !!! »
Le dernier jour à Nara, nous a permis de rencontrer un japonais, parlant français, connaissant Paris, ses avenues, la France, le cinéma Français et l’Europe comme sa poche. Il nous a vraiment bluffés. Il nous a avoué que sur sa table de cuisine, il y avait le plan de métro parisien !!! Grace à lui nous avons pu visiter un Jardin magnifique pas indiqué sur les guides.

Mais revenons à nos moutons, je disais c’est l’histoire d’un mail reçu début août  (alors que j’étais en pleine préparation Marathon pour le championnat de France) de la part de Guillaume notre neveu qui nous dit en résumé qu’il a vu dernièrement que le marathon de Tokyo se tiendrait le 17/02/2008 et qu’il passerait tout près de chez lui … et qu’à tout hasard, il m’envoyait le lien vers le site officiel.
Je regarde cela depuis le boulot (je sais c’est pas bien), je comprends qu’il y a déjà plus de 100 000 inscrits, mais qu’il y aura un tirage au sort pour désigner les 25 000 coureurs retenus… et que la clôture des inscriptions est dans 3 jours… résultat du tirage au sort fin septembre … je m’inscris donc et j’oublie.
Pour la faire courte, fin septembre j’apprends que j’ai été tiré au sort. Une semaine après j’abandonne ma préparation pour le championnat de France …. pubalgie (Bref année 2007 sportive pourrie … 10j avant le marathon de Cheverny, entorse aggravée de la cheville, 1 mois après côte fêlée ) … Donc c’est très confiant et serein que je réserve les billets d’avion … la règle des jamais 2 sans 3 résonnant très fort dans ma tête , mais je me dis que tout cela était peut être lié à l’année 2007 … moi superstitieux , mais non , pas du tout !!!.

La préparation marathon se passe bien, et ça m’étonne ; heureusement 2 semaines avant l’échéance un grand coup de bambou (japonais of course) m’oblige à écourter une séance d’entraînement … le genre de truc qui rassure.
Ah un détail, les dates de billets d’avion ont été calculées au + juste, cad départ le jeudi soir, arrivée le vendredi soir, pour une remise des dossards samedi, et la course dimanche. Et bien à J-7, annonce de la grève des aiguilleurs du ciel. Donc si retard, ou annulation que faire ??? Je scanne et e-mail à Guillaume les documents nécessaires au retrait du dossard au cas où. Guillaume me répond qu’il espère qu’il n’aura pas besoin de le faire car il se voit mal expliquer aux Japonais ce qu’est une grève !!!
Finalement, fin de la grève à J-1, départ sans problèmes … le jour de la Saint Valentin à 23h30 et donc ½ h avant mon anniversaire. Grâce aux miles Air France, je nous ai offert la classe Affaires et donc j’ai achevé ma préparation marathon par champagne, puis foie gras ,  plat et fromage, le tout arrosé d’un très bon St Estephe 2004…. On ne peut pas laisser passer la St Valentin et mon anniversaire non mais !!!

Tokyo, Limousine BUS , Shinjuku … super Guillaume est la … Taxi. Enfin arrivés. Nous attendent Yukiko (la femme de Guillaume), Iris-Aïli et Daphnée-Elina (les filles de Guillaume et Yukiko … Elles ont chacune 2 prénoms un français et un Japonais),  Tomoko (la maman de Yukiko) et enfin Yoshi (le Frère de Yukiko) … J’espère que vous suivez. Sushi pour tout le monde et …pâtes pour moi ….
Il est temps de redevenir sérieux à J-1.
Avant de se coucher Guillaume nous explique la salle de bains … en effet il y a bien une baignoire, mais la douche se trouve à côté de cette baignoire avec un écoulement au sol et un joli petit banc en bois. En fait la baignoire ne sert qu’une fois que l’on est propre. Quand à la douche il suffit de s’asseoir sur le petit banc  (et quand je dis petit, c’est vraiment petit) afin de na pas tout éclabousser. Je ne vous raconte pas ce que cela doit donner après un marathon (c’est vraiment ce qui me passe par la tête à ce moment).
Et pour les toilettes, toute une machinerie sur la cuvette. 1 – Pas besoin de tirer la chasse d’eau c’est automatique dès que tu te lèves . 2 – Le siège est CHAUFFE. 3 – Il existe un tas de boutons à côté qui servent en fait à se laver les fesses via un petite jet d’eau partant de dessous. Le must c’est que tu peux régler le positionnement de ce jet, sa force et même provoquer un mouvement oscillatoire (un va et vient quoi) !!! 4 – Mesdames, il existe la même chose plus spécialement dédiée pour votre anatomie…. Tout un programme.
Dodo, bien. Samedi direction Tokyo Big Sight pour retrait des dossard. Un super salon des exposants existe (ah oui un des sport nationaux au Japon semble être le shopping … que des magasins partout et sur plusieurs niveaux). Catherine me propose de m’acheter des articles de sport marqués du logo du marathon, mais je lui fais part de ma crainte que cela ne me porte la poisse (mais non pas superstitieux le Eric).
Suite à un coup de stress, nous allons ensuite repérer le trajet à métro que j’aurais à faire le lendemain matin pour aller au départ.
Samedi soir, pâtes + préparation Gatosport.

Jour J, sur le quai de la ligne JR, un Japonais (agé de 63 ans et qui va aussi courir le marathon) me propose des trucs à coller sur la peau pour me réchauffer (il faut dire qu’il caille vraiment 2-3 degrés pas plus). Vraiment sympa..
Arrivé à la gare pas de difficulté, suivre la foule … arrêt toilettes à droite ….mon bus pour déposer mes affaires est le No 24, heure limite 8h30 …. Puis aller dans le sas B, heure limite 8h45 … pour un départ à 9h10.
8h40, je suis installé dans mon sas, il fait vraiment froid, et j’ai bien sûr oublié le sac plastique ASICS fourni par l’organisation devant faire office de protection (que voulez vous moi avec tout ces caractères bizarres « les fameux kanjis », j’ai cru que c’était une publicité).
La ligne de départ … pas très près. Je m’assois, me détend et essaie de ne pas trop penser à la course et à cette ligne assez éloignée. Je me relève, Ouh là vraiment beaucoup de monde devant moi (par contre qu’est ce que je me sens grand …).
Des discours, des cris qui ressemblent à OUSSSS, très peu d’Européens, tient des Japonais qui passent par-dessus des barrières … Il n’y a donc pas qu’en France.
Question ligne de départ, confirmation, c’est pas top. En fait le sas A (celui juste après l’élite) a entièrement été réservé aux licenciés Japonais.

Bizarre, pas de compte à rebours, PAN c’est parti, enfin on ne bouge pas pendant 30 secondes, puis on marche. Je passe la ligne après 1’20, puis je continue à marcher, puis ça y est , je décolle du sol et commence mon vite-lent-vite un peu cascadeur, sur le côté jonglant entre les bénévoles et les licenciés (dont certains sont déguisés, voire téléphonent, voire même prennent des photos). Bon , la il faut que je dise que j’ai un peu maudit l’organisation, à cause de cette organisation des SAS, c’est en effet pas sympa, de ne pas avoir incorporé dans ce sas A des étrangers, car au total, je pense que j’avais bien 3000 personnes devant moi. Cela étant dit, ce sera le seul bémol à apporter car l’organisation à la Japonaise, c’est vraiment parfait.

Donc 1er km (en descente, n’est ce pas Iron ?) 6’25, les 3 suivants en 3’30 au Km. J’ai donc perdu pas loin de 3’ dans cette bagarre. A partir du km3, j’essaie de me raisonner et d’oublier cet épisode et cherche donc un rythme normal.
Beaucoup, même « très beaucoup » de spectateurs, ils ont d’ailleurs tous un drapeau blanc et rouge, ce qui ne va pas me faciliter la tâche pour rechercher Catherine & co dans la foule. En effet elle doit agiter un beau drapeau français (ça + le petit drapeau français que je me suis collé sous le dossard, ça fait un peu franchouillard, je vous l’accorde, mais c’est quand même pas tous les jours qu’on court le marathon de tokyo).

J’arrive près des douves du palais Impérial, j’ai beau chercher je ne vois personne, heureusement Yukiko m’aperçoit et j’ai juste le temps de faire un petit coucou … il faut dire que je suis encore au beau milieu d’un sacré nombre de coureurs. D’ailleurs, de la course, je n’ai fait que doubler des gens.
Premier ravitaillement, boisson Amino 5000, je ne connais pas et donc ne touche pas … mais c’est immense, j’ai enfin trouvé l’eau au bout de 500m, mais après une montée de stress (j’ai pensé l’espace d’une seconde qu’il n’y aurait pas d’eau … pratique avec des gels !!!). J’entends bien des « Gamballé » , cela doit être un encouragement, mais je ne comprends que dalle.

Km 10, Rythme redevenu normal, et je double… Allez petit aller/retour à Gauche , je regarde autour de moi, mais pas trop quand même…. Mon rythme cardiaque va bien.
Aïe , du vent, me protéger, oui mais pas possible, je ne fais que doubler et doubler.
Km 15, OK. Km 20, Catherine doit être dans le coin avec Guillaume. Super je les vois bien … par contre je sens un coup de moins bien…Mince alors à peine passé le semi et me voila qui commence à morfler. La le moral en prend un sacré coup, pourvu que ce ne soit pas la règle des « jamais 2 sans 3 ». Allez Eric, ne te laisse pas aller, gère un peu. Km 25 , je trouve un rythme qui me semble ok malgré la douleur aux jambes. Maintenant la fin de cette boucle, bizarrement Km 27, 28 ça va mieux. Allez maintenant se préparer pour la fin de parcours (en effet des côtes sont prévues aux 35eme et 40eme), et essayer de finir fort.

Km 35 de nouveau Catherine et Guillaume … j’ai failli ne pas les voir.
Le rythme n’est pas terrible mais par contre le différentiel avec les autres semble important (je continue de doubler, mais de plus en plus vite). Les côtes sont là, allez c’est le moment , c’est l’instant ; Décontracte moi tout ça et vas y !!!! Et vas y encore, encore un mec devant à aller chercher.
Ca y est ils indiquent le compte à rebours, plus que 5 bornes, un gars me double, je l’accroche. Attention à gérer la côte du 40eme … Plus que 4 km , ce n’est qu’une fin de séance, plus que 2 km , allez lâche les chevaux, le mec qui t’a doublé tout à l’heure…mange le… allez encore d’autres à doubler, au bout à droite, plus que 300m, les stands , la foule, et comme d’hab des petits signes pour faire monter les encouragements … la fin , presque un sprint …. 2h42’47 au chrono officiel.

Et bien un de plus de fini, la place, je ne sais pas (et à ce jour je ne sais toujours pas). Le signe Indien est enfin vaincu, les galères sportives étaient bien liées à l’année 2007. Plein de petits mouvements de têtes et de courbettes  , et des mots que je ne comprends pas mais qui doivent vouloir dire Félicitations. Et puis cette organisation impeccable, un truc pour avoir chaud, à boire, à manger, récupération des affaires personnelles … un super grand hangar bien vide (je dois être pas trop mal placé)…. Quelques personnes en train de se faire prendre en photo avec une couronne de laurier … j’y vais, j’y vais pas, finalement j’y vais pas …allez savoir pourquoi.
Tiens bizarre ces trucs en bois… Ah je comprends, ce sont des bacs d’eau (avec des bulles) et tout le monde se trempe les pieds dedans … de toute façon avec les ampoules que j’ai de chaque côté, c’est hors de question.

Je me change et fais le point. Ampoules pas top, les jambes bien cassées mais normal, Content OUI de plus en plus, 44 balais, il n’est pas fini le vieux, et puis si on enlève mes 3’ perdues au départ c’est bien moins de 2h40 que j’ai fait .. mais par contre il a raison le Iron ça descendait globalement… mais si j’avais été dans le bon sas, peut-être que j’aurais pu profiter d’un groupe de mon niveau et m’abriter un peu …et puis j’ai fini bien, pas forcément vite mais bien …. Et puis CONTENT tout  simplement (voire même un peu fier).

Rdv prévu avec Catherine et Guillaume à 12h30, j’y suis … dire qu’on avait peur de ne pas se retrouver …pas de souci car en fait pas beaucoup de gens sont arrivés.
Embrassade, bisous … on refait la course. Guillaume doit rentrer remplacer Yukiko qui doit retrouver son père très malade.
Pour nous achat de mon cadeau d’anniversaire chez Asics… je vais me la péter au Parc de Sceaux, cet été avec le logo du marathon de Tokyo 2008 … Tiens tant que j’y suis , un bonjour aux anciens du métro …je les rencontre souvent et ils ne cessent de m’encourager.

Bien sûr bonjour aux clubs d’athlé et de tri de Fresnes et …et puis stop je m’arrête la et ne vais pas commencer avec les bonjours interminables.

Retour chez Guillaume, douche… non, non, non Impossible de m’assoir sur le petit banc. Désolé Guillaume et Yukiko, j’ai du éclabousser un peu la salle de bains. Percement des ampoules … et le soir super plat préparé par Yukiko avec .. .un gâteau d’anniversaire.
Ca a fait un sacré bon anniversaire … qui a duré en fait 3 jours.

La suite vous la connaissez !!!

Un énorme MERCI à Guillaume et Yukiko.

Une grosse pensée pour le papa de Yukiko (tous nos voeux de rétablissement).

Et puis aussi pour les grands parents de Catherine …. Pourquoi donc me direz vous. Et bien, parce que c’est un peu à cause où grâce à eux que j’ai été courir ce marathon.
En effet en 1920 la mémé a épousé un monsieur Japonais …. 40 j de bateau direction le Japon …. Guillaume effectue son VSN au Japon (allez savoir pourquoi) ….. épouse une Japonaise …. puis obtiens un contrat d’expatrié au Japon ……………et nous envoie un mail !!!!!

Paqman


Samedi 16 fevrier, Trail de Paris  nos trailers ont parcouru 80 bornes pour rallier notre capitale. Bravo à Jean-Yves Gauthier, Stéphane Thery et  Philipe Barrau  qui terminent respectivement 192ème en 8h53' 242ème en 9h 13' 08'' et 251ème en 9h14'. Bravo a tous les trois



Hi chers lecteurs,


Un point de bonus au challenge sociétaire à celui qui retrouvera notre star dans l'article du dernier n° de Jogging International, un reportage sur une course proche de Saint Mandé.
Indice soufflé par Lolo : elle ne s'aligne que dans des courses internationales à vent favorable !
Rv

En effet, avec son bonnet DUREX on ne peut pas le louper. Mais dis-moi RV, combien y avait-il de tours à cette course ? Parce qu’en zoomant sur le bestiau, je m’aperçois que quelques places devant ???? se trouve le dossard 2845 qui me semble bien être le doyen de la course avec une catégorie du genre V + un nombre et non plus un chiffre (c’est sûrement lui que le photographe a voulu immortaliser). Ca fait un peu désordre pour notre athlète international……
Thierry W

moi j'ai le respect des anciens.
admire néanmoins cette démarche souple et féline.
prochaine course internationale : sas des préférentiels au semi de Paris
tiens pas de aironne dans la liste des inscrits ?
Gilles I

Quoi qu'il en soit l'intitulé du magazine n'aura
trompé personne. Il s'agit bien d'un ... jogging.
Le dossard épinglé sur les maillots flambants neufs
permettant aux organisateurs d'être certains de ne pas
perdre une brebis égarée dans la forêt et aux
responsables du zoo tout proche de ne pas les
confondre avec des pensionnaires échappés (quoique
certains ne pourraient en aucun cas se confondre avec
une gazelle)
LOLO


Corrida Issy les Moulineaux le 16 décembre 2007
10 km Vétéran Hommes
194ème ICARD GILLES  0h41m50

10 km pour tous
979ème ALARY LAETITIA  0h51m43

9 décembre 2007    10km d'Héricourt (70)
55ème/612 PERRIN Hervé  36' 49"
Voilà mon deuxième objectif de la saison est réalisé sur ce 10km qualificatif pour les France. Ce championnat aura malheureusement lieu seulement une semaine avant l'Ironman de Nice. Je ferai tout pour ne pas y laisser trop d'énergie.
En attendant, je vais me concentrer sur la préparation du vélo long.

Chronique d'une semaine ordinaire..... Stéphane Théry

Bon accrochez vous les jeunes
Dimanche 18/11: Narval "plein" pot par -40°
Lundi:  piscine avec test sur 300 (dur, dur)
Mardi: cap 10km de récup
Mercredi: grosse journée boulot
Jeudi: Narval avec ma p'tite Isa + piscine
Vendredi: départ pour Granville (50)+ bonne bouffe le soir
Samedi: 70 km de vélo avec quelques bonnes accélérations pour (encore une fois) humilier  les locaux et re méga bouffe le soir avec des amis.
Dimanche: départ 3h15 du mat pour la Rochelle, marathon à 9h et en 3h41 svp (la ferme pierre Cornet) , retour dans la foulée sur Paris.
Lundi: 2 grosses chir, fin d'a.m. limite......
Mardi: séquence réflexion, le sport est-il vraiment la santé ?
Mercredi: décès brutal d'un vétérinaire en région parisienne, la police (surtout les RG) sont-ils en cause ?

Semi Marathon de Boulogne Billancourt - 18 novembre 2007

Merci à Saïmone pour ces encouragements lorsqu'on s'est croisé sur le parcours. C'était vers le km 18, un moment où j'en avais bien besoin. J'étais décroché derrière le meneur d'allure des 1h20". J'ai fait la fin de la course à l'arrache et au moral. Heureusement avec mes 1h20'29" j'obtiens ma qualif' (<1h21') pour les Championnats de France de semi.
C'était une belle journée et je tiens à préciser que j'ai trouvé l'organisation de cette course impeccable. Il y avait de tout pour tout le monde et pour seulement 15€. Pour l'anecdote, on notera que l'organisateur s'est quand même trompé en me donnant un dossard élite à la place d'un préférentiel. Du coup, je me suis retrouvé à m'échauffer devant la ligne de départ avec les kenyans qui ont au moins une tête de moins que moi.
En plus de ma licence Fresnes Tri, j'ai une licence d'athlé pour tenter la qualification aux France. Comme cette année je passe chez les vieux, l'objectif devient accessible. C'est donc chose faite pour le semi. L'un de mes prochains objectifs càp sera donc d'aller chercher une qualif' sur 10 km avec un temps inférieur à 37'.

150ème PERRIN Hervé 1h20m29
440ème ICARD Gilles 1h27m17
3538 participants


MARATHON de NEW-YORK 4 nov
Pierre Cornet

Résultats des coureurs de l'AAS Fresnes (Tri + Athlé) au marathon de New York.
Bravo à tous.



Marathon de NEW-YORK 2007 :
La COURSE !

Ci-joint qq photos de la Course de l'Amitié (3km), sympathique parade courue la veille.
(avec en Guest Star notre benjamin Vincent Ormiére et sa maman)

Classt
BAJARD, NICOLAS   03:44:12 6971 00:50:10 01:42:49 01:48:46 02:36:04
BRUNET, LAURENT   03:06:41 1198 00:41:59 01:24:07 01:28:51 02:09:15
BUNEL, ANNE   04:29:24 20992 01:02:21 02:06:42 02:17:19 03:14:05
CHASTEL, PIERRE   04:08:10 14194 00:54:38 01:50:06 01:56:23 02:49:24
CORNET, PIERRE   03:14:16 1850 00:43:01 01:27:15 01:32:12 02:13:50
MENDES, GERALD   03:10:30 1495 00:42:38 01:26:48 01:31:46 02:13:13
ORMIERE, THIERRY   04:45:29 25775 00:46:53 01:37:51 01:43:45 02:42:05
THEOTISTE, MARIUS   02:58:53 732 00:38:21 01:18:30 01:23:13 02:01:31


Marathon de Reims 21 oct

Gilles Icard

         Votre catégorie         VH1
          Votre place au général          158 ème / 1018 arr
          Votre place dans votre cat.   59 ème
          Vos temps       
          Temps officiel          03:10:59
          Temps intermédiaires
           
          Passage au 10 km     00:42:31
          Passage au 21 km     01:29:35
          Passage au 30 km     02:09:06
          Passage au 37 km     02:43:33
          Temps couru 03:10:48
Soit un "flash" après le 30eme km toujours couru sur la base de 3H
FCmoy =155 sur l'ensemble de la course donc pile poil ce qui était prévu pour une allure marathon, pas de sensation d'hypo, les jambes voulaient plus, c'est tout, j'étais cassé musculairement après le 30.  
J’aurais bâché si y'avait pas eu la bouteille de champ à l'arrivée
J’ai donc terminé à la "Ironman" à 12 km/h entre le 30 et le 35 et à 11km/h entre le 35eme et l'arrivée marche course marche course
 
Le point + : sensation d'être en ballade cardiaquement parlant toute la course, d'avoir bien géré les 2/3 ( pas essayé de suivre le train des 3H, juste au cardio)
 
le point - : trop juste musculairement, la faute à une préparation "light" à 45km/semaine de moyenne sur 8 semaines  ( au lieu des 60 minimum syndical pour espérer quelque chose sur cette distance j'en connais quelque chose)
en outre, pas assez de sorties longues type 1H45-2H ( en fait j'en ai fait aucune!!!!)
 
bon en même temps déçu, en même temps enclin à préparer un marathon "clean" l'année prochaine car le 3.10 c'est ma limite basse vu le "spot" que je me suis pris à Reims et j'imagine pas que je puisse être plus lent un jour :)))
 
Maintenant c'est repos pendant 1 mois :))))))))))))))))